Le système Pierre Alain SCHMIDT (SJA) du montage financier à la sortie des fonds et leurs usages « douteux ».

 

L’avocat de l’étude SCHMIDT & JATON et Associés (SJA) et notamment le fondateur Pierre
Alain SCHMIDT connu pour être l’avocat « no limit » Genevois vient de se faire prendre la
main dans le sac.
Son système mis en place depuis de longues années pour être le « tueur à gage social » au
service de ses clients VIP et autres institutions peu recommandables comme certaines banques
privées genevoises vient d’atteindre ses limites.
Dans le dossier scabreux de « l’industriel » Charles BOEGLI président de la Société Boegli-
Gravures SA du canton de Neuchâtel, la manipulation de facturations professionnelles à des
fins personnelles non avouables ont alerté les services spécialisés. Nos enquêteurs se sont
rapprochés des services fédéraux helvétique, l’instruction étant en cours, aucune information
ne peut être diffusée à l’heure de la rédaction de ses lignes.
Intervention des services fiscaux fédéraux
Le montage initié par l’avocat Pierre Alain SCHMIDT (SJA) pour son fidèle client était simple.
La Société de facturation Off-Shore monégasque de l’avocat facturait l’entreprise BOEGLIGravures
SA, afin de générer les fonds nécessaires à satisfaire l’ensemble des « missions
spéciales » du couple BOEGLI dans leur vendetta et assassinat social. Ils utilisent ce canal pour
notamment rémunérer des faux témoins, des faux plaignants voire même certains proches de
leurs victimes sous forme de salaire ou de prise en charge de dépenses en contre partie d’aide.
Les facturations faites par la société Monégasque STRATEGIS & MANAGEMENTS SAM
appartenant aux frères SCHMIDT n’est autre que le réservoir d’argent sale utilisé par les
époux BOEGLI.
Cette dernière émet des « fausses » factures pour différents services et prestations inexistantes
comme « de la recherche ou du développement » ou tout autres fausses missions sans
consistance ou signification réelle. L’objectif étant de mettre une certaine distance entre le
couple infernal et la corruption de personnes appuyant leurs délits répétés.
« Aucune limite » : subordinations de témoins, faux témoignages, escroquerie à la justice,
atteinte aux intérêts pécuniaires d’autrui, instigation auprès de différentes institutions d’état,
corruption d’Office d’état, la liste est longue et ne cesse de s’allonger. Les instructions et
investigations étant juste à leurs balbutiements, les ministères publics du canton de Genève et
de Lausanne ainsi qu’également le parquet d’Annecy et de Lyon en France ne désirent pas
commenter pour l’heure.
Ce sont les services fiscaux Français du Var en contrôlant les revenus d’un « faux » témoin
rémunéré par « l’industriel » et son épouse, qu’ils découvrirent le montage et le système de
l’avocat Pierre Alain SCHMIDT. C’est dans une procédure des plus complexes lié au tout aussi
controversé promoteur immobilier Français Eric ARNOUX, lui-même aux prises avec la justice
Suisse en 2017 que ces investigations fiscales ont eu lieu.
Rapprochement avec le dossier du très controversé promoteur immobilier Eric ARNOUX
Les missions confiées à l’avocat véreux ainsi qu’à ses « soldats » et notamment Mario Brero
de la société ALP SERVICES ayant pour mission de « tuer socialement » les cibles désignées
par son client VIP sont actuellement en cours d’instruction. D’après nos informations, ils
pensaient tous pouvoir agir en toute impunité juridique en se cachant derrière la fonction
d’avocat ou d’auxiliaires d’avocats, et profiter du secret de fonction qu’il procure pour
protéger leur client final aux volontés non avouables et aux délits répétés. Cette subtilité et ce
vide juridique du code pénal Suisse, confère à ces derniers la possibilité de garder le silence et
donc de ne pas répondre de leurs actes devant le ministère public Suisse. Situation actuelle de
la société ALP SERVICES SA et de son très sulfureux patron Mario BRERO, dont le curriculum
vitae est surtout riche de démêlées avec la justice. Après avoir orchestré filatures, recherches
financières, écoutes illégales, piratage informatique, rencontres avec les partenaires d’affaires
des cibles, détractions sur internet en créant des blogs et des Web-sites anonymes, création de
faux Wikipédia, rencontre et corruption de journalistes, le détective pense pouvoir continuer à
agir en toute impunité. Si la justice Suisse, ne peut aller contre cette position d’auxiliaire,
d’autres Etats moins « conservateurs » instruisent les délits perpétrés sous un tout autre angle.
Charles et Annabelle BOEGLI le petit couple d’apparence parfaite,
Charles et Annabelle BOEGLI les psychopathes insatiables sous leurs allures de personnes irréprochables essayent de vendre et prôner à qui veut l’entendre le « plus blanc que blanc », l’éthique et le savoir vivre. Son père et son oncle fondateurs de leur entreprise (BOEGLI Gravures SA) et dont le succès et l’origine de l’entreprise n’est autre qu’une saga fraternelle. Ce sont ces deux artisans surdoués qui sont à l’origine de la marque, du gaufrage et des premiers brevets inventés. Après avoir évincé son père de sa propre entreprise avec l’aide précieuse et le vice du tristement célèbre avocat Pierre Alain SCHMIDT « l’industriel » autoproclamé sans diplôme et sans formation, n’a fait qu’exploiter le potentiel des inventions de son père et de son oncle. Charles Julius Cesar BOEGLI n’en est pas à sa première vendetta. Après avoir exilé sa soeur en Océanie, il laissera mourir sa propre mère de chagrin, et tout cela avec l’aide minutieuse et sans aucun sens moral de son conseil habituel. Rien n’arrête PAS avare d’honoraires et de reconnaissance.
Le couple BOEGLI ou comment s’enrichir en détroussant sa propre famille et en payant des avocats sans scrupules.
L’épouse de Charles BOEGLI dont la réputation d’après ses proches l’a décrit comme encore plus machiavélique que son mari. L’enquête nous a conduit à contacter sa fille de son premier lit, la jeune femme n’a pas voulu plus nous en dire sur les procédures du couple, mais a quand même évoqué, documents en mains, que sa mère avec l’aide et sous l’impulsion de son mari se serait même permis de lui voler son héritage paternel. Une instruction serait actuellement en cours auprès des instances pénales et civiles Neuchâteloises, décidément rien n’arrête le trio infernal.
L’ensemble des personnes approché téléphoniquement par notre enquête et spoliées ou humiliées veulent venir témoigner de la façon de faire des époux BOEGLI et de leur conseil Pierre Alain SCHMIDT, nos enquêteurs vont très prochainement les rencontrer.