L’avocat Pierre BYDZOVSKY implique l’Office des Faillites de Genève dans la folie du psychopathe Charles BOEGLI et du système de l’avocat genevois Pierre Alain SCHMIDT

 

 

 

L’avocat Pierre BYDZOVSKY implique l’Office des Faillites de Genève dans la folie du psychopathe Charles BOEGLI et du système de l’avocat genevois Pierre Alain SCHMIDT.

Le substitut a outrepassé de manière injustifiable les pouvoirs qui lui étaient conférés, réalisant ainsi les éléments constitutifs de l’infraction d’abus d’autorité », ce pauvre substitut aurait été « instigué » par son propre conseil de l’étude d’avocats BOREL & BARBEY et surtout l’avocat Maitre Pierre BYDZOVSKY. Comment l’office des faillites de Genève et son directeur Olivier CRISPIN vont pouvoir sortir de cette mauvaise passe sans mettre en cause leur propre étude d’avocat ?

Comment expliquer que l’Office des Faillites de Genève, donc l’état de Genève en tant qu’organisme de tutelle a profité du système mis en place par l’avocat véreux Pierre-Alain SCHMIDT (du cabinet d’avocats suisse SJA Avocats SA) , pour blanchiment d’argent de fraude fiscale, fausses factures et bien d’autre délits ?

L’étude d’avocats BOREL & BARBEY a-t-elle vérifié l’origine des fonds et surtout la réelle motivation de son vrai client ou l’étude se serait-elle contentée d’encaisser les honoraires les yeux fermés ?

Ils ont agi sous mandat officiel de l’office des faillites de Genève, après les avoir démarché de façon proactive, ils ont redistribué des fonds « au nom et pour le compte de l’Office », non seulement à un cabinet d’avocat Français mais aussi l’administrateur judiciaire Lyonnais. Redistribué en tant qu’auxiliaire de « l’argent sale » provenant du blanchiment de fraude fiscale de leur client Charles BOEGLI.

D’après nos renseignements une déclaration « Tracfin » a été faite en France sur les honoraires perçus par le cabinet d’avocats parisien DELORMEAU, correspondant Français de l’étude BOREL & BARBEY, et sous mandat de l’Office des faillites.

Instigation à « abus d’autorité »

L’Etat de Genève indirectement par son Office des faillites aurait-il profité d’argent et d’arrangement « entre amis » généré par cette fraude ?

La question est sur toutes les lèvres des personnes contactées, comment et surtout pourquoi, un organisme étatique fait des procédures pénales et civiles contre des personnes physiques et des sociétés, pour le compte d’une personne privée, « anonyme », payant à bourse déliée avec de l’argent provenant de fraude fiscale ?

Le payeur n’est ni créancier, ni partie prenante d’une quelconque faillite gérée par l’Office d’après l’instruction.

Comment et surtout pourquoi l’office des faillites de Genève peut-elle devenir le « bras armé » d’un privé ?

Quels peuvent être les intérêts pour l’organisme ou seul les intérêts de certains employés existent ?

Le financeur des honoraires payés pour le compte de l’Office des faillites de Genève à l’étude BOREL & BARBEY, désirait-il une contrepartie pour dépenser plus d’un million de francs sur le dossier ?

Avait-il des vues sur les biens et actifs gérés et revendus par eux ?

Pourquoi, la volonté de l’Office des Faillites de Genève de vouloir garder « anonyme » son soi-disant « mécène » ?

L’office des faillites et son avocat Pierre BYDZOVSKY connaissaient et cachaient volontairement l’origine des fonds employés à leurs profits ?

D’après nos dernières révélations tout devient compliqué et très opaque pour un Office d’Etat.

Les questions restent entières, mais apparemment le Ministère public Genevois n’est pas plus curieux que cela sur ce sujet pour l’instant, et préfèrerait s’éloigner, de cette « bombe à retardement ».

L’Office des faillites de Genève complice de blanchiment de fraude fiscale, la question reste entière.

D’autres raisons plus difficiles à reconnaitre et à admettre pourraient-elles être possibles ou envisageables sur les agissements incompréhensibles du substitut et de son supérieur ?

Comment vont réagir les élus Genevois et notamment la nouvelle conseillère d’état Madame Nathalie FONTANET qui gère l’office des Faillites dans son ministère ? Etouffer le dossier, ou au contraire essayer de faire ressortir la vérité, et condamner les vrais responsables ?

Qui va payer les pots cassés ? L’Etat de Genève et donc le contribuable une fois de plus, ou le « payeur et instigateur anonyme », voir l’étude BOREL & BARBEY pour avoir dépassé toutes les limites de leurs fonctions et pour avoir profité d’argent « sale » ?

Le problème reste entier, une poursuite de plus de 700’000 CHF a été déposée à l’encontre de l’Office des Faillites pour les procédures abusives toutes couronnées d’échecs engagées par elle sous les ordres et les conseils de l’étude BOREL & BARBEY.

Cette « instigation » du substitut et de son supérieur par leur conseil, comme le nomme le ministère public dans une ordonnance verra-t-elle le vrai coupable ressortir ?

Les dommages et les coûts liés à leurs « faux dans les titres » et « abus d’autorité » qui leur a été reconnu pour l’instant est notamment lié aux dossiers du promoteur immobilier Eric ARNOUX, ayant fait la une des médias il y a quelques années. La facture pour l’Office des Faillites de Genève pourrait être bien plus salée, suite aux nouvelles instructions en cours et au jugement en attente sur la responsabilité personnelle du substitut. Le promoteur déchu interrogé sur le sujet n’a pas désiré plus s’étendre tant qu’aucune décision finale ne soit rendue.

Quand à « l’anonyme » qui finance les procédures de l’état, qu’a-t-il reçu en retour de la part de l’office des faillites de Genève ou des élus genevois pour être si généreux ? Un enrichissement personnel ? Quels sont les accords entre l’étude BOREL & BARBEY et l’état de Genève sur ce financement occulte avec des fonds occultes ? Ce payeur « anonyme » ne serait-il pas proche pire encore ayant comme conseil au pénal un conseiller politique hautement placé actuellement en fonction et à la direction d’un parti politique ?

L’entrepreneur Charles BOEGLI « l’anonyme » a-t-il expliqué la provenance des fonds utilisés pour payer les honoraires de conseil de l’Office des faillites, ou du conseiller d’Etat mandaté à sa défense ?

Le système mis en place par l’avocat genevois Pierre-Alain SCHMIDT a vraiment une fois de plus ici atteint ses propres limites.

L’Office des Faillites de Genève, complice et utilisatrice de fonds provenant de blanchiment de fraude fiscale ?

L’enquête se poursuit, mais nous pouvons imaginer que le système mis en place par PAS dans son rôle « de tueur à gage social » commence à déborder sur les politiques et leurs appuis au sein même de l’Etat et des services de l’Etat de Genève.

L’avocat Pierre BYDZOVSKY, se croyant bien protégé de par son mariage avec Caroline MANGE BYDZOVSKY secrétaire générale de l’ordre des avocats n’y fera malheureusement rien. L’avocat s’étant carrément permis de mentir à plusieurs reprises aux instances judiciaires, de les induire en erreur et d’être très problablement coupable d’escroquerie à la justice. Une nouvelle instruction va faire toute la lumière sur le système mis en place par l’avocat suisse Pierre-Alain SCHMIDT, avec la précieuse collaboration de l’étude BOREL & BARBEY pour leur client commun Charles BOEGLI et Annabelle BOEGLI.

A propos de :  PIERRE BYDZOVSKY, Avocat Associé du cabinet d’avocats borel-barbey.ch

Courriel
[email protected]
Téléphone
+41 22 707 18 00
Fax
+41 22 707 18 11
vcard
PDF

Langues

Français, Anglais, Allemand

Activités

Pierre Bydzovsky conseille et assiste une clientèle privée et institutionnelle dans le cadre de contentieux en matière bancaire et commerciale, en droit des contrats et des affaires, devant les juridictions ordinaires ou arbitrales en Suisse et à l’étranger.

Pierre Bydzovsky s’est distingué notamment dans d’importantes affaires d’entraide internationale en matière pénale et administrative.

Il a été nommé, en 2017, 2018 et 2019, par la revue LMG Expert Guides dans la catégorie Rising Stars dans la catégorie White Collar Crime.

Spécialisations

Droit contractuelDroit du sportDroit du travailFondations & TrustsProcédure civileProcédure pénaleCriminalité économiqueProcédure administrativeEntraide judiciaire internationale

Membre de

Ordre des Avocats de Genève
Fédération Suisse des Avocats
Association genevoise de droit des affaires
Comité exécutif de la Fédération suisse de basket-ball
Conseil de Fondation de la FAVIA, Institution de prévoyance de l’Ordre des Avocats
Université de Genève, membre de la Commission d’examens du brevet d’avocat

Formation, Expérience Professionnelle

2004 Universités de Fribourg et de Heidelberg (lic. iur.)
2005 Institut universitaire d’Etudes européennes et Université de Turin, Postgraduate degree in international trade law
2005 Avocat stagiaire au sein d’une Etude d’avocats à Genève
2007 Barreau de Genève
2007 Collaborateur au sein d’une Etude d’avocats à Genève
2011 Collaborateur chez Borel & Barbey
2011 Ecole romande de magistrature pénale (Certificate of Advanced Studies en magistrature pénale)
2012 Juge d’instruction, Tribunal militaire 1
2015 Institut universitaire d’Etudes européennes et Université de Turin (LL.M. International Trade Law)
2017 Auditeur (procureur) auprès du Tribunal militaire 1
2018 Associé chez Borel & Barbey

Publications

“New Swiss decisions in the FIFA corruption gate”, https://www.expertguides.com/articles/new-swiss-decisions-in-the-fifa-corruption-gate/argfvlcp (2019)
“Terrorisme et droit pénal: Signature par la Suisse du Protocole additionnel à la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du terrorisme”, www.e-periodica.ch (2019)
“Quelles sanctions en cas de non-respect des règles ADR avant de notifier la requête d’arbitrage?”, Giurisprudenza Arbitrale 1/2017
“Les enseignements des faillites bancaires de BPES et Hottinger”, https://www.letemps.ch/economie/enseignements-faillites-bancaires-bpes-hottinger, Le Temps (2015)
“Punissabilité des voyageurs du djihad au départ de la Suisse”, Bulletin Eclairage 1/2015, Société Militaire de Genève (2015)
“La mise en oeuvre du Statut de Rome en Suisse et le rôle de la justice militaire dans la répression des crimes de guerre”, Revue militaire suisse, Zurich (2013)
“La Justice militaire suisse”, Revue militaire suisse, Zurich (2013)
“La nouvelle procédure civile et les enjeux pour le praticien”, Sous toutes réserves, Genève (2010)

Conférences

Conference on cybersecurity, Conférence British-Swiss Chamber of Commerce, 26 novembre 2018, Mandarin Oriental à Genève (conférencier)
The Use of AI & Data in the Investment Process, Conférence UBS, 4 octobre 2018, Hôtel Mandarin Oriental à Genève (conférencier)
Multiparty Arbitration in Distribution Cases, Conférence ICC-YAF, 4 novembre 2016, Université de Turin (modérateur)

A propos de l’avocat Maitre  Pierre-Alain SCHMIDT :

Avocat Associé
Master en droit
Membre de l’Orde des avocats de Genève et de la Fédération suisse des Avocats

Né en 1956, et après l’obtention d’une maturité fédérale classique et des études d’économie à Saint-Gall et de droit à Genève, Maître Pierre-Alain Schmidt a obtenu son brevet d’avocat à Genève.

Il est membre fondateur et associé de l’Etude Schmidt, Jaton & Associés, créée au début 1985.

Il est membre de l’Ordre des avocats de Genève et de la Fédération suisse des avocats.

Ses principaux domaines d’activités sont notamment le droit commercial, le droit des contrats, le droit des sociétés, le droit bancaire et financier, le droit immobilier et aménagement du territoire, le droit fiscal suisse et international, le droit des poursuites et faillites, l’établissement des personnes, l’arbitrage ainsi que le droit civil successoral et trust.

Maître Pierre-Alain Schmidt est également administrateur de différentes sociétés et d’une banque, président et fondateur de la Fondation « Conteurs sans frontières », président de l’Assprop Vaud (Association de propriétaires) et Syndic de la Commune de Mies depuis 2011.

Il pratique en français, anglais et allemand.

Contact

TÉLÉPHONE

Tél. : +41 (0)22 781 11 11
Fax : +41 (0)22 781 11 20

E-MAIL

[email protected]

LANGUES

Spécialisations

ENTREPRISE

Droit commercial
Droit des contrats
Droit des sociétés
Droit bancaire et financier
Droit fiscal

PERSONNES PHYSIQUES

Droit successoral

PROCÉDURES

Droit des poursuites et faillites
Arbitrage

IMMOBILIER

Droit de la construction et aménagemente du territoire

Assistante

Mme Evelyne EGG CHAPPUIS